Précédents Lauréats

2016


Patrick Bianco's Cannonsoul

Patrick Bianco's Cannonsoul Pepe Lienhard, Patrick Bianco (Foto:Massimo Pedrazzini)

Le quintette Patrick Bianco’s Cannonsoul interprète des compositions de Julian «Cannonball» Adderley des années 1959 à 1967. Parmi elles, des succès comme «This Here» et «Sack O’Woe», qui n’ont pas pris une ride. Swing, interaction irrésistible, technique brillante et l’âme soul retrouvée de «Cannonball» caractérisent cet hommage. Le quintette a trouvé la clé du soul jazz de ce génie du saxophone alto dont le succès a décollé après la disparition de la légende du be-bop Charlie Parker. Au sein du quintette de Miles Davis, «Cannonball» a beaucoup appris du saxophoniste John Coltrane, y compris ce petit supplément d’âme. Adderley a baptisé «soul jazz» son style si funky, un courant dont il a été l’un des principaux ambassadeurs avec son frère Nat, Gene Ammons et Donald Byrd. Voilà qui explique le nom de «Cannonsoul» choisi par le saxophoniste alto Patrick Bianco, le trompettiste Peter Tuscher, le pianiste Renato Chicco, le batteur Bernd Reiter et le bassiste Andy McKee.

2015


Raphael Jost & Lots of Horns

Raphael Jost & Lots of Horns Raphael Jost & Lots of Horns Foto: Massimo Pedrazzini

Le chanteur, pianiste et arrangeur, Raphael Jost, aussi à l’aise dans le registre de la musique pop que dans celui du jazz, présente un premier opus à la fois impressionnant et passionnant. Accompagné du bassiste Raphael Walser et du batteur Jonas Ruther à la section rythmique ainsi que d’un combo mélodique composé de cinq instruments à vent dont il use généreusement, Jost chante et joue avec fougue au gré des arrangements hauts en couleurs réalisés par ses soins. Il a également écrit et composé la plupart des titres qui, avec quatre reprises, constituent la sélection proposée sur l’album et alternent avec légèreté entre un swing entraînant, des ballades pop langoureuses ou le groove de rythmes hip-hop.

2014


Nicole Herzog - Stewy von Wattenwyl Group

Nicole Herzog - Stewy von Wattenwyl Group Nicole Herzog - Stewy von Wattenwyl Group Foto: Massimo Pedrazzini

C'est le hasard qui a croisé les routes, il y a quelques années, de la chanteuse Nicole Herzog et du pianiste bernois Stewy von Wattenwyl. C'est encore le hasard qui a rapidement permis des enregistrements jusqu'à la sortie en 2012 de «Intimacy», leur seul opus à ce jour. Cette rencontre fortuite a façonné une véritable perle de jazz vocal alliant intimité et douceur. Tout gravite autour de la voix exceptionnelle de Nicole Herzog, délicate et fragile mais aussi ferme et cristalline, toujours portée par le piano minutieux, sensible, entier de Wattenwyls, la basse souple de Christoph Utzinger et la batterie finement nuancée de Tobias Friedli.

2013


Chris Conz Trio

Chris Conz Trio Chris Conz Trio Foto: Massimo Pedrazzini

A seulement 27 ans, le pianiste Chris Conz originaire d’Uster est déjà sur le devant de la scène suisse du blues et du boogie, ce qui lui a ouvert de nombreuses possibilités d’engagement, notamment au sein de la célèbre formation de swing suisse Terry & The Hot Sox. Avec son propre trio récompensé par le KLEINEN PRIX WALO 2011 du meilleur espoir, il a donné de nombreux concerts en Suisse et à l’étranger.

Chris Conz est accompagné par deux professionnels de talent : Martin Meyer, spécialiste suisse de la batterie traditionnelle et le contrebassiste Nuno Alexandre, qui perfectionne sa technique du slap New Orleans sur scène depuis plus de 10 ans.

Sur leur dernier album « Drivin’ The Boogie », la formation donne un nouveau souffle au boogie, dévoile les nombreuses facettes de son leader et alterne les accords de piano-blues sensibles et les sons boogie décoiffants.

2012


Christina E. Jaccard and Dave Ruosch

Christina E. Jaccard and Dave Ruosch Andreas Schmid, Christina Jaccard, Thomas Reinecke, Dave Ruosch

Christina Jaccard est considérée comme la « voix blanche la plus noire de Suisse ». Elle vit intimement sa musique et allie une profonde authenticité et une grande sensibilité à une force et à un charisme impressionnants. Ainsi le public tombe-t-il sous le charme de sa « soul » au sens propre du terme, chaque soirée de gospel ou de blues avec Christina Jaccard devenant une expérience mémorable.

Acrobat Lire le communiqué de presse

2011


Alexia Gardner & Offbeat Trio

Alexia Gardner & Offbeat Trio Alexia Gardner & Offbeat Trio

Alexia Gardner est une chanteuse anglaise d’origine jamaïcaine. Elle vit en Suisse depuis 2006. Sa collaboration avec le Offbeat Trio a permis la parution d’un premier album en 2009, accueilli très positivement aussi bien par le public que par la critique. Le groupe joue du jazz traditionnel et moderne, incluant à son répertoire des compositions originales de son propre cru, des rythmes latinos et des ballades sensibles rehaussées par la voix sensuelle d’Alexia Gardner.

Acrobat Lire le communiqué de presse

2010


Dani Felber Big Band

Dani Felber Big Band Dani Felber (zweiter von rechts) bei der Preisverleihung.

Le Dani Felber Big-Band est considéré comme le big-band le plus éclectique d’Europe. Il doit sa création au big-band-leader, compositeur et cornettiste de jazz suisse Dani Felber. Depuis 9 ans, cette formation réunit des musiciens d’élite de différentes nationalités. Plaisir de jouer, amitié, expérience internationale de la scène et professionnalisme au plus haut niveau sont les caractéristiques de cet orchestre.

Dani Felber, le directeur, a commencé sa carrière au sein du Nationale Jugend Brass Band auquel il a appartenu jusqu’en 1991 tout en prenant des cours en privé avec Eisuke Yamamoto, première trompette de l’Orchestre symphonique du lac de Constance. À l’époque, fasciné par le film de la Glenn Miller story, son objectif était déjà clairement de monter son propre orchestre. Après d’innombrables concerts sur les scènes nationales et internationales, après avoir collaboré avec des grands du jazz tels Clark Terry, Al Porcino, Johnny Griffin, Jimmy Heath, Phil Woods ou Franco Ambrosetti, Dani Felber est maintenant considéré comme la relève de Max Greger, Hugo Strasser et James Last. En tant que soliste, on le compare à Chack Mangione et Art Farmer. Son big-band est constitué de 18 musiciens internationaux réputés.

Acrobat Lire le communiqué de presse

2009


Robi Weber Quartet

Robi Weber Quartet Robi Weber Quartet

Le Robi Weber Quartet appartient à une espèce rare alliant le divertissement à l’exigence la plus élevée. Il offre à son public le vaste matériau musical du soul jazz, interprétant à la fois des compositions connues de grands musiciens de jazz et toute une série de compositions personnelles des membres de l’ensemble. Pianiste de jazz à succès parmi les plus réputés en Suisse, Robi Weber pratique une soul envoûtante, intégrant largement le blues, le R’n’B et le gospel. Son style pianistique très personnel et puissant s’affilie au style d’un Oscar Peterson et évoque Les McCann, Junior Mance, Ray Bryant ou Gene Harris. À ses côtés, une section rythmique légendaire : le bassiste Kalli Gerhards, très recherché pour son sens puissant du rythme et de l’harmonie, ainsi que le percussionniste Curt Treier, qui à la tête de section rythmique du big-band de la radio et télévision suisse, y occupa pendant des années un poste clé. Enfin, dans son rôle de frontman au vibraphone, « Junior Soul Man » alias Thomas Dober brille régulièrement grâce à son jeu sensible, groovy et virtuose.

2009


Lifetime Achievement Award: Hazy Osterwald

Lifetime Achievement Award: Hazy Osterwald Hazy Osterwald

Le nom de Hazy Osterwald ne désigne pas seulement un bandleader légendaire, un arrangeur talentueux et un compositeur de premier plan, mais aussi un instrumentiste d’exception, d’abord pianiste, puis trompettiste et enfin vibraphoniste. La carrière musicale de Hazy Osterwald, âgé de 87 ans en 2009, s’étend sur plus de six décennies. À 19 ans, après ses débuts dans le cadre scolaire, d’abord en tant que pianiste puis à la tête de l’orchestre de l’école, il arrangeait déjà des airs pour Teddy Stauffer, légendaire musicien suisse considéré dans les années 30 comme le « roi du swing » en Allemagne. Après le piano, Hazy Osterwald se mit à la trompette et intégra l’orchestre de Fred Böhler puis celui d’Eddie Brunner, Original Teddies. Ensuite, il fonda son propre combo. Les noms des musiciens partenaires d’Hazy Osterwald se déclinent comme le Who’s who du jazz en Suisse.

Comme un grand nombre de ses collègues musiciens de la scène du jazz américain, Hazy Osterwald n’a jamais eu peur de la nouveauté. Son répertoire était réactualisé en permanence. Il arrangeait les derniers tubes à la mode et les intégrait au répertoire de son orchestre. Il a également participé avec son orchestre à de nombreuses musiques de films, en particulier en Allemagne. Son enregistrement légendaire de Kriminal Tango en 1959 s’est vendu à des centaines de milliers d’exemplaires. L’orchestre de Hazy Osterwald a également été l’orchestre officiel des jeux olympiques à Munich en 1972 et à Innsbruck en 1976.

Aujourd’hui l’agitation s’est calmée autour de Hazy Osterwald. Il a donné son dernier concert public il y a trois ans au château de Thoune et nombreux sont ses amis musiciens disparus. En lui remettant le « Swiss Jazz Lifetime Achievement Award », Radio Swiss Jass et JazzAscona veulent honorer un grand musicien, idole et modèle de tant de musiciens de jazz.

Acrobat Lire le communiqué de presse

2008


Dai Kimoto & Swing Kids

Dai Kimoto & Swing Kids Dai Kimoto & Swing Kids an der Preisverleihung des Swiss Jazz Award 2008

Dai Kimoto, trompettiste, tromboniste, bandleader, arrangeur et compositeur né au Japon, a joué du dixieland avec enthousiasme dans sa jeunesse, et a fondé il y a quinze ans un jazz-band d’enfants qu’il a appelé les Swing Kids. Depuis, le groupe compte quatorze jeunes et très jeunes musiciens passionnés, originaires de l’est de la Suisse, et est devenu un admirable bigband de jazz au succès international. Cela paraît incroyable, mais le membre le plus jeune de cet ensemble n’a que 10 ans ! Le secret de cette réussite ? Tout simplement le « plaisir de jouer ». Au lieu d’aligner de longues heures de travail solitaire et ennuyeux comme dans l’enseignement traditionnel, les enfants et adolescents ont été constitués en ensemble. Ils ont ainsi la possibilité de faire de la musique comme les grands, et le font avec une ardeur extraordinaire.

En très peu de temps, ces jeunes débutants sont devenus des musiciens demandés dans le monde entier et se mesurent sans difficulté aux musiciens professionnels. Installé depuis 1979 à Romanshorn, son village d’adoption en Suisse, Dai Kimoto a réussi là en quelques années, avec un immense engagement personnel, quelque chose d’unique et d’exemplaire : le jazz a maintenant un avenir assuré auprès des jeunes. Dai Kimoto et ses Swing Kids partent régulièrement pour des tournées nationales et internationales. Ils se produisent non seulement à Montreux, Davos ou Zurich, mais passent aussi par le Japon, Taïwan, l’Allemagne, l’Argentine, l’Uruguay et les États-Unis. Jusqu’à présent, aucun autre ensemble d’enfants ou de jeunes ne peut encore se targuer d’avoir compté 10 000 auditeurs au cours d’une tournée de douze concerts au Japon, dont l’un au Birdland, légendaire club de jazz à Tokyo. À New-York, où ils se sont produits au célèbre Hotel Pennsylvania, ils étaient déjà annoncés comme « The legend of Switzerland ». Ces jeunes musiciens ont conquis le cœur d’innombrables spectateurs de concerts et de festivals et provoqué de véritables tempêtes d’enthousiasme.

Acrobat Lire le communiqué de presse

2007


Loverfield Jazzband

Loverfield Jazzband Loverfield Jazzband

Le Lovefield Jazzband a été fondé il y a 21 ans, en juin 1986, par six passionnés de dixieland. Le nom de Loverfield ne signifie rien d’autre que « Champ d’amour », du nom du quartier de Köniz où vivent Rita et Peter Trachsel, les deux initiateurs de l’orchestre. À l’heure actuelle, Rita et Peter sont toujours des membres moteurs du Lovefield Jazzband. Comme dans presque chaque orchestre, il y eu au cours des ans différents changements de musiciens, jusqu’à ce que l’ensemble trouve sa forme actuelle en 2000. Le Lovefield Jazzband est un orchestre très engagé avec une extraordinaire présence scénique et un répertoire bien structuré constitué de dixieland, blues et swing entrecoupés de gospels. Ces derniers sont interprétés de manière extraordinaire par Rita Trachsel tandis que Peter Trachsel, le bandleader, présente très professionnellement les concerts.

Le Loverfield Jazzband est également l’invité fréquent de nombreux clubs de jazz traditionnels en Suisse. C’est dans l’atmosphère intime de ces clubs qu’il suscite tout particulièrement l’enthousiasme de ses fans. On rencontre par exemple régulièrement le Loverfield Jazzband au club de jazz de Lutry (VD), à celui de Linth (Rapperswil SG), au Jazzclub Hecht de Mammern (TG) ou à celui de Delémont.

Le Loverfield Jazz band figure également en bonne place dans le répertoire de Radio Swiss Jazz, unique radio à diffuser du jazz en Suisse. Amazing Grace, Bel ami, Love is Here To Stay, Mahogany Hall Stomp, titres tirés du CD « S'Wonderful » ont été diffuses au cours de l’année 2006. Le gospel Amazing grace, avec la voix chaude de Rita Trachsel, s’est aussitôt placé en tête des chansons préférées de Radio Swiss Jazz. C’est pourquoi le groupe s’est vu récompensé lors du tout premier « Swiss Jazz Award » décerné par Radio Swiss Jazz lors du festival JazzAscona en 2007.

Acrobat Lire le communiqué de presse